« On allait au bord de la mer » (1975-2013)

14 août 13

Cette splendide chanson de Michel Jonasz (1975) ne vous prend-elle pas toujours aux tripes en pleines vacances, 38 ans après, comme c’est mon cas? (Titre exact : Les vacances au bord de la mer)

Rappelez-vous : « On allait au bord de la mer Avec mon père, ma soeur, ma mère On regardait les autres gens Comme ils dépensaient leur argent. Nous il fallait faire attention Quand on avait payé Le prix d’une location Il ne nous restait pas grand-chose. Alors on regardait les bateaux On suçait des glaces à l’eau Les palaces, les restaurants On n’faisait que passer d’vant Et on regardait les bateaux (etc) »

Chez nous, en Comté, on n’allait pas à la mer, c’était si loin, mais en colonie de vacances près du lac de Gérardmer, entre deux années au primaire. Le séjour manquait de sel, à tous points de vue, alors on écoutait Charles Trenet sur le poste à galène pour imaginer la Grande bleue. « Mais c’était quand même beau », pour paraphraser Michel Jonasz.

Pendant l’entracte estival du secondaire, on n’allait toujours pas à la mer. On se contentait de se baquer (baigner) dans l’Ognon, une rivière alors poissonneuse, après avoir travaillé pour de bon dans un emploi saisonnier, avec un salaire miséreux. Mais comme on était content !

Pour voir la mer la première fois, j’ai dû faire de l’auto-stop en compagnie d’un ami d’enfance, avec une petite tente de camping, j’avais 22 ans, et pas assez d’argent de poche pour prendre le train. Mais quels souvenirs, y compris celui d’une nuée de moustiques venus abréger sur la plage un épisode romantique !

Et puis je trouve cet article dans Le Parisien de ce jour, ci-dessous. Je me bats les côtes pour me dire que non, c’est un cauchemar, je vais me réveiller dans mon vrai pays, celui des valeurs : le respect de l’autre et des lois, le travail, la solidarité, etc.

Et puis non, c’était donc vrai : quatre voyous de banlieue (les médias préfèrent le mot : jeunes) s’invitent sans billet dans un TGV Paris-Perpignan « pour aller voir la mer », fument de la drogue dans le wagon, agressent les passagers, les frappent, insultent les contrôleurs, sans aucune réaction des voyageurs, obligent le conducteur à stopper à Lyon pour évacuer les voyous (« avec difficulté », je vous laisse traduire).

Malgré les voies de faits avérées, les quatre délinquants n’écopent devant le tribunal de Lyon que de 1 à 3 mois de prison « aménageables », donc sans aucune détention, peuvent donc s’ils le veulent poursuivre leur voyage « pour aller voir la mer », et, cerise sur l’étron, aucun des voyageurs agressés et témoins des violences n’a daigné porté plainte.

Voici l’article du Parisien:

Lyon : un TGV forcé de s’arrêter à cause de quatre jeunes Franciliens B. G. | Publié le 14.08.2013, 12h50 | Mise à jour : 14h58     Samedi, un TGV a dû marquer un arrêt imprévu à la gare Lyon-Saint-Exupéry. Dans une des voitures, quatre jeunes Francis Bouchetciliens multiplient les incivilités à l’égard des autres passagers. | (AFP/JOEL SAGET)   93 réactionsRéagir     «Ils voulaient voir la mer, ils ont fini à la barre du tribunal lyonnais», résume Le Progrès. Un TGV reliant Paris à Perpignan a dû être dérouté vers la gare de Lyon-Saint-Exupéry samedi pour faire descendre quatre jeunes Franciliens qui multipliaient les incivilités à l’égard des voyageurs. MON ACTIVITÉ Vos amis peuvent maintenant voir cette activité Supprimer X SUR LE MÊME SUJET •  Deux et trois ans de prison pour avoir lâché leur chien d’attaque dans un train Jugés en comparution immédiate à Lyon lundi, ils ont été condamnés pour «violences en réunion» à des peines allant de 1 à 3 mois de prison aménageables.

Ils «terrorisaient la voiture entière», selon la SNCF

Samedi matin, ces quatre jeunes, âgés d’une vingtaine d’années et originaires de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), avaient embarqué sans billet dans le Paris-Perpignan de 7h15 en gare de Lyon à Paris, direction la Méditerranée.

Fumant des joints et buvant de l’alcool dans une rame, les quatre provocateurs «ont commencé à agresser et à terroriser les voyageurs en milieu de train», selon un porte-parole de la SNCF. Ils ont alors commis plusieurs incivilités, arrachant les baladeurs des oreilles d’un passager, giflant une jeune fille ou insultant une autre passagère. Quand les deux contrôleurs à bord sont intervenus, ils ont été accueillis par une bordée d’injures. Les quatre resquilleurs étaient «très virulents» et «terrorisaient la voiture entière», selon la SNCF.

Le parquet a fait appel du jugement

«Face à une situation ne pouvant qu’empirer la décision initiale d’effectuer une exfiltration en gare de Nîmes a été abandonnée et c’est tout le TGV qui a été détourné sur Lyon», raconte Le Progrès. A la gare de Lyon-Saint-Exupéry, les fauteurs de trouble sont interpellés – difficilement – par la police. A leur arrivée en gare de Perpignan, les deux contrôleurs ont porté plainte pour «outrage et rébellion» envers agents de la SNCF, comme le veut la procédure en cas de débordements, précise la compagnie. Les voyageurs n’ont eux pas souhaité porté plainte contre leurs agresseurs.

Jugés lundi, ils ont été condamnés à des peines allant de 1 à 3 mois de prison, sans maintien en détention. Le parquet a fait appel du jugement, la condamnation étant jugée insuffisante, «eu égard à la gravité des faits», a précisé une source judiciaire. Certains étaient déjà connus des services de police et les quatre jeunes seront reconvoqués devant la cour d’appel de Lyon.

Début août, deux frères originaires de Garges-lès-Gonesse (Val-d’Oise) avaient écopé de deux et trois ans de prison pour avoir lâché leur chien d’attaque sur un passager qui leur demandait d’éteindre leur joint à bord d’un TER reliant Marseille à Toulon. LeParisien.fr

8 réflexions sur “« On allait au bord de la mer » (1975-2013)

  • 15 août 2013 à 19:40
    Permalien

    Jacques THOMET nous ne voyons pas pourquoi des jeunes pourraient pas aller à la Mer Medittéranée en France à condition qu’ils ne se fassent pas violés enculés sodomisés par les pédophiles qui ont actuellement pignon et boutique sur rue avec l’aval de la police gendarmerie et de la justice lol dans les regions de france dans les departements de france dans les villes de france !

    Les jeunes ont droit aux vacances comme tous d’ailleurs !

    C’est sur que si le réseau tgv était opérationnel de partout en grande ligne a grande vitesse ainsi que les autoroutes toutes réalisés il n y aurait pas ce genre de situation là les Francais et les Francaises pourraient voyager convenablement et dignement !

    Autrefois vous partiez en vacances pour 100 euros maintenant il vous en faut 10 000 euros !

    La France prend le chemin du Moyen Age Jacques THOMET : absence d électricité dans les régions de france, non fonctionnements corrects des lignes téléphoniques dans les régions de france, routes nipoulés et pas entretenues, écoutes téléphoniques illégales par des citoyens ou citoyennes corrompu(e)s avec la complicité de la ripouloulice ou de la ripougendourmerie pour faire leurs magouilles corruptions et cie, corruption à tous les étages au sein de l’etat, magouilles et corruptions de fonctionnaires à tous les etages, spoliation des vieux et des vieilles, et des jeunes et adultes par la ripoujouistice, les classes moyennes qui payent de plus en plus qui en ont ras la casquette de ce cirque de pédophiles placé la haut en hauteur, les classes moyennes qui ne peuvent plus partir en vacances tellement c’est hyper cher, tout est cher disent ils tous en coeur en permanence, mais pour ce qui est de la pédophilie alors là y a plus personne sauf p’tre vous Jacques THOMET ou alors… , les plus démunis ont eu eux l’électricité coupé récemment par l edf grâce au tarif de première nécessité, les centres commerciaux sont vides été comme hiver, les enormes files d’attente aux stations services, le cirque à l’assemblée nationale, les escalators qui ne marchent plus les francais et les francaises coincés dans les ascenceurs à la défense et ailleurs, les reseaux mobiles qui dysfonctionnement a plein tube la 3G+ qui ne marche pas ALORS QUE LA PEDOPHILIE LAND SA MARCHE A PLEIN TUBE EN FRANCE COMME VOUS LE DITES LES PEDOPHILES DEALERS DE DROGUES GHB ET AUTRES PRODUITS STUPEFIANTS ONT BOUTIQUES SUR RUE ILS ENCULENT VIOLENT SODOMISENT TUENT EN TOUTE IMPUNITE LES ENFANTS DE LA FRANCE ben c’est cela la France etc….

    SAUF que au Moyen Age les pedophiles sa ne couraient pas les rues lol les pédophiles étaient pendus par les couilles devant sa seigneurie principale et sa ne rigolait pas la justice locale faisait son travail honnete et d’integrité

    La SNCF pourrait faire circuler démocratiquement un ou des trains TGV avec des places à 28 euros quand même pour qu’ils puissent y aller s’y baigner dedans lol au moins elle ferait une recette ENORME !

    Comme d’habitude la SNCF n a toujours rien compris au transport ferroviaire la SNCF fait circuler les voyageurs en autobus elle a même oublié de mettre des caméras dans les autobus

    Actuellement les anciens cheminots doivent se retourné dans leurs tombes lol Jacques THOMET dans pas longtemps elle finira EN BANQUEROUTE !

    Répondre
    • 16 août 2013 à 00:46
      Permalien

      Stop ! Les billets Prem’s existent, à prix cassé, et jamais je ne justifierai que des voyous, pour aller voir la mer, s’invitent gratos dans un TGV puis y fument de la drogue et agressent les passagers. Suis-je clair ?

      Répondre
    • 19 août 2013 à 11:18
      Permalien

      Oui, vous avez raison, la France revient revient petit à petit au Moyen-Age: plus moyen de prendre la voiture ou le train sans risquer de se faire truander, les délinquants font la loi et la justice n’y peut rien! Alors soyons cohérents jusqu’au bout, adoptons les méthodes médiévales: les pédophiles pendus à l’ entrée de la ville et nos petits jeunes nus dans une cage avec des pittbulls affamés…

      Blague à part, votre commentaire est-il ironique ou êtes-vous vraiment de mauvaise foi?! Si je suis votre raisonnement, puisque je n’ai pas les moyens de me payer un bon morceau de viande, je vais aller me servir chez mon boucher tiens; c’est vrai quoi, même en travaillant, plus moyen de manger correctement en France 2013… Puis je vais aller braquer un bureau de tabac parce que j’aimerais bien un peu de liquide pour finir la semaine…

      Notre pays est pourri par des élites véreuses et immorales, pourries par des meutes de sauvageons, véritables enfants soldats qui terrorisent chaque jour un peu plus la population et plombé par des imbéciles qui trouvent des excuses à tout et à tous mais qui ont la critique facile pour ceux qui dénoncent la réalité!

      Répondre
  • 16 août 2013 à 06:40
    Permalien

    Un droit aux vacances? Heu un privilège que pourraient revendiquer ceux qui bossent … Et même quand on bosse, souvent on ne peut pas s’en payer des vacances …

    Répondre
  • 17 août 2013 à 12:12
    Permalien

    Jacques THOMET vous osez parler de voyous ! Et pour les pedophiles dealers de drogues vous n en parlez strictement pas !!!! et pourquoi n allez vous pas faire des enquêtes d investigations par rapport a cela !!!!

    Jacques THOMET dans ce cas là pourquoi vous ne révélez pas que les pédophiles qui ont pignon sur rue comme vous le dites sont dealers de drogues en grosse quantité et qu’ils font des trafics de stupéfiants avec la complicité de notables couvert par la police et la gendarmerie et des ordinateurs attaqués par le gouvernement illuminati pedophile actuel cessez vos censures également et dites la vérité une bonne fois pour toute sinon vous etes en train de vous discreditez lol vis à vis de DIEU !

    DIEU condamne le mensonge lévétique bible

    Jacques THOMET les illuminati pedophiles controllent la drogue en France et le traffic d enfants en france cessez vos mensonges et dites pour une fois la VERITE

    Si c’est pour faire des livres sur la misère humaine les viols d’enfants en france et s’enrichir sur la pédophilie d’enfant et les viols d’enfants, nous trouvons cela ignoble ! NON C EST UNE HONTE C EST HONTEUX !

    Répondre
    • 17 août 2013 à 14:50
      Permalien

      A tous mes lecteurs,

      Voici le genre de commentaires JAMAIS SIGNéS que je reçois par vagues successives de la part d’une secte obsédée par les Illuminati. Je ne les valide pas car ils contiennent des accusations diffamatoires, sans aucune preuve à l’appui, contre la justice, la police et autres corps constitués. Si je les validais, je serais poursuivi, mais pas les auteurs de ces messages, car quand on répond aux mails, ils n’existent plus, comme celui-ci: JT@GMAIL.com

      Je ne veux pas perdre mon temps et donner de l’importance à ces malades, mais vous qui suivez mon action, vous apprécierez cette accusation de « m’enrichir (par mes livres) sur la pédophilie » !!! Vous seriez effrayés si je vous révélais l’énormité de mon déficit dans cette investigation de deux ans pour mon livre « Retour à Outreau ». Jusqu’à ce jour, et les chacals d’Outreau seront ravis de l’apprendre, seuls 600 exemplaires ont été achetés sur le site de Kontrekulture.

      Mais la roue va tourner avec les prochaines révélations sur la réalité du scandale à Outreau…

      Répondre
  • 30 septembre 2013 à 09:36
    Permalien

    « On allait au bord de la mer » On a decouvert l’HORREUR DE LA PEDOPHILIE !

    LES «ENFANTS EN VENTE » de livre est sorti
    Par: M.Vervloesem
    Le livre de Marcel Vervloesem et le groupe de travail Morkhoven association, et comment ils cherchaient à se retrousser les pédopornographie réseaux Temse-Madère, est sorti!

    En raison des nombreuses façons dont la justice le livre « Children for Sale » ont essayé de boycotter, il a été décidé d’apporter le livre. Initialement sur clé USB à partir de Le livre est écrit par Marcel Vervloesem aéré, malgré le sujet lourd.

    Le livre « Les enfants de la vente» peut en Pays-Bas commander en envoyant un courriel à brenninkmeijer.c @ gmail.com

    En Belgique le livre peut être commandé en envoyant un courriel au groupe de travail Morkhoven vt6788107@base.be

    «Les enfants de la vente» des coûts:
    € 10,00 et vient comme les fichiers PDF protégés par e-mail
    € 32,50 et vient comme un livre par la poste

    Répondre
  • 30 septembre 2013 à 12:41
    Permalien

    EDS :  »Pédophilie, crime et maladie », demain à 20h40 sur France 5
    Par La rédaction d’Allodocteurs.fr
    rédigé le 30 septembre 2013, mis à jour le 30 septembre 2013
    MARDI 1 OCTOBRE 20H40 SUR FRANCE 5

    Les crimes des prédateurs sexuels font régulièrement la Une des médias. Mais il existe une pédophilie ordinaire, silencieuse et bien plus répandue. On estime que près d’1% des hommes seraient attirés par les enfants. Mais entre les pédophiles abstinents et les prédateurs sexuels, il existe une grande variété d’expression de la pédophilie. « Pédophilie, crime et maladie », un documentaire et un débat à suivre mardi 1er octobre à 20h40 sur France 5.

    Ce problème de santé publique, tant par la fréquence des agressions sexuelles sur les mineurs (une quarantaine par jour en France), que par la gravité des conséquences psychologiques sur les victimes, c’est paradoxalement la justice qui s’en est emparée. Depuis une loi de 1998, les plus graves délinquants sexuels doivent se faire soigner : c’est le principe de « l’injonction de soins ». Mais la pédophilie est-elle une maladie ? Si oui, peut-on en guérir ? Quels soins peut-on apporter aux auteurs d’agressions sexuelles sur mineurs ? Est-ce un moyen efficace de lutter contre la récidive ?

    Pour répondre à ces questions, il est d’abord indispensable de donner la parole à ceux que l’on n’entend jamais : les pédophiles. Ils nous parlent de leurs pulsions, de leur passage à l’acte et de leur prise en charge.

    Chiffres clés

    On estime que 1% de la population masculine serait attiré par les enfants.
    5.596 viols et 9.200 agressions sexuelles ont été commis sur des mineurs en 2012 en France.
    9 fois sur 10, les abus sexuels sur mineurs ne sont pas signalés aux autorités.
    La société a-t-elle les moyens de prévenir les actes monstrueux commis par des pédophiles ? Après la diffusion du documentaire, Marina Carrère d’Encausse, Michel Cymes et Benoît Thevenet posent en direct la question à leurs invités.

    Les téléspectateurs sont invités à poser leurs questions par mail sur France5.fr, par SMS au 41 555 mot-clé EDS ou via #santef5.

    En savoir plus

    Sur Allodocteurs.fr :

    Pédophilie : prévenir le passage à l’acte
    Viol : quelle prise en charge pour les victimes ?
    Images pédophiles : une tumeur au cerveau peut-elle expliquer les déviances ?
    Ailleurs sur le web :

    Association pour la Recherche et le Traitement des Auteurs d’Agressions Sexuelles
    Centre de Ressources pour les Intervenants auprès des Auteurs de Violences Sexuelles
    Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger
    Le défenseur des droits
    Le fil santé jeunes
    Livres :

    L’Ange Bleu
    Pédophilie, prévenir pour protéger
    Latifa Bennari
    Ed. du Rocher, novembre 2005

    « Vous êtes naïve, Madame le Juge »
    Isabelle Rome
    Ed. du Moment, septembre 2012

    Le livre noir des violences sexuelles
    Dr Muriel Salmona
    Ed. Dunod, avril 2013

    L’enfant interdit
    Comment la pédophilie est devenue scandaleuse ?
    Pierre Verdrager
    Ed. Armand Colin, mars 2013

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *