Un scandale pédocriminel frappe l’organisation américaine de la jeunesse juive conservatrice

Un célèbre rabbin américain, Jordan Soffer, dénonce le directeur d’une synagogue, Ed Ward, et l’omerta de sa hiérarchie informée de ses actes pédocriminels lors de colonies de vacances, dans un entretien hier avec The Times of Israël.Plusieurs victimes de Ward ont déjà porté plainte contre lui, et pour l’un d’entre eux contre le mouvement américain de la jeunesse juive conservatrice, le USY. Le rabbin Soffer, également victime de Ward quand il avait 15 ans, a préféré à sa plainte ensuite retirée une mise en cause publique du prédateur dans cette interview.L’un des témoins cités évoque les « jeux olympiques du pénis », où les jeunes mineurs étaient invités par Ward à comparer leurs sexes puis à concourir pour l’épreuve du plus rapide à éjaculer dans une masturbation collective.Le rabbin Soffer révèle n’avoir jamais oublié le « grognement » de Ward quand il avait achevé une séance d’onanisme le jour où l’adulte l’avait attiré dans les toilettes et forcé à le regarder s’y livrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *