Le fugitif pédocriminel Jacques Cviklinski arrêté en Corse et incarcéré à Draguignan

Ce scandale judiciaire que je dénonce dans mon livre « La pédocratie à la française » (Editions Fabert) a pris fin hier, sauf nouveau rebondissement, avec la détention dans sa villa de Calvi puis son transfert à la prison de Draguignan de cet ophtalmologue marseillais afin d’y purger sa peine de 15 ans de réclusion criminelle pour le viol de sa fille et de sa nièce.

Me Joanny Moulin, l’avocat de Jessika Cviklinski, nièce et victime du condamné, m’a révélé ce coup de théâtre, consécutif à ses interventions auprès des autorités judiciaires corses depuis qu’il avait appris le mois dernier la fuite à Calvi du condamné.

Ex-patron du Lion’s Club de Marseille dont il est toujours membre du bureau, membre éminent de la loge maçonnique Quantum de la Grande loge mixte universelle, Jacques Cviklinski avait été condamné en appel à 15 ans de réclusion criminelle en mars 2020 par les Assises de Draguignan, après sa première condamnation à 12 ans trois ans plus tôt.

Dix mois plus tard, il avait été remis en liberté pour raisons de santé le 7 janvier dernier et assigné à résidence à Marseille sans être contraint au port d’un bracelet électronique. Les certificats médicaux avaient été rédigés par des médecins de Marseille connus de lui, quand ces expertises auraient dû être dépaysées. Alors que son dernier recours devant la Cour de cassation venait d’être rejeté, il avait quitté Marseille au début de juillet dernier pour s’installer dans sa villa avec piscine de Calvi, dans un contexte de dysfonctionnement judiciaire hors du commun, face à une indifférence médiatique du même acabit.

« Il aura ainsi fait souffrir d’autant plus ses victimes par cette espèce de bras d’honneur à leur encontre », a réagi Me Moulin, par ailleurs avocat d’Enfance et Partage et président de l’association Parole d’enfant à Marseille.

Une réflexion sur “Le fugitif pédocriminel Jacques Cviklinski arrêté en Corse et incarcéré à Draguignan

  • 5 septembre 2021 à 06:37
    Permalien

    Bientôt 60 ans et force est de constater que plus j avance en âge plus je mesure l immensité des conséquences. Effet papillon. J ai été victime d une femme pedocrimminelle. J avais 5 ans peux être moins. Quid des femmes pedocrimminelles. Les femmes ne sont elles pas des Hommes comme les autres ? Pourquoi ce silence… Pourquoi sont elles si peu condannees ? Merci pour votre courageux combat. Parler transformé trop souvent les VictimeS en suspects…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *