Édouard Durand, il est temps de taper du poing sur la table !

Monsieur le juge, vous venez de célébrer le 1er anniversaire de la CIIVISE, mais les prédateurs sexuels continuent de plus belle à « faire la fête » aux enfants victimes et à leurs mères, avec la complicité de vos confrères de la magistrature dans tant de témoignages funestes.

Aucune des recommandations publiées en octobre 2021 par votre Commission sur l’inceste et les violences sexuelles (CIIVISE) n’a été suivie d’effet dans les tribunaux.

Vous demandiez notamment l’octroi de la garde de l’enfant à la mère dès le dépôt d’une plainte pour inceste contre le père ? Vous le savez, c’est le contraire dans la réalité des prétoires : les juges presque systématiquement remettent l’enfant … au bourreau, et la mère n’a plus que des droits de visite limités.

Je répète : vous le savez, car dans votre bilan du 23 janvier, la CIIVISE révèle avoir déjà reçu 9.000 témoignages de victimes d’inceste ou de violences sexuelles.

Tapez du poing sur la table, monsieur le juge ! Exigez un renforcement de votre commission pour qu’elle puisse intervenir directement auprès des juridictions concernées à partir des dossiers judiciaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *