A Dijon, les juges reconnaissent le viol d’une fillette de 4 ans mais ordonnent un non-lieu

Ce scandale se poursuit depuis 5 ans ! Il devrait faire la Une de la presse française. Ce n’est pas le cas. Du sperme paternel avait pourtant été retrouvé dans la culotte de la petite. L’oncle, le père et le grand-père de l’enfant furent mis en garde-à-vue, puis placés sous le régime de témoin assisté. Les experts estimèrent toutefois qu’un transfert d’ADN dans le panier à linge n’était pas à exclure, rapporte FR3. (Mon commentaire: on aimerait que soit explicité ce mystérieux transfert de liquide séminal …)

Ah, Dijon, sa justice, son tribunal, dont l’ancien vice-président Olivier B. a été révoqué l’an dernier par le Conseil supérieur de la magistrature pour avoir proposé sa fille de 12 ans sur un site libertin… Il serait bon de savoir s’il est intervenu dans ce nouveau scandale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *