Un scandale sexuel sur mineure frappe une direction du ministère de le Justice

Le directeur de l’unique foyer mixte à Paris pour mineurs délinquants, qui dépend de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) – une direction du ministère de la Justice -, est accusé de « relation inappropriée » avec une mineure (17 ans) de ce centre, dont il a été écarté depuis l’ouverture lundi dernier d’une enquête judiciaire.(source Le Figaro )

Il s’agit du foyer Salomon de Caus, où  le directeur aurait eu des relations sexuelles avec cette jeune fille, poursuivie pour trafic de drogue depuis la Guyane, et de grande fragilité psychologique. L’affaire s’est terminée par un avortement en mai 2021. Ce sont deux agents permanents du foyer qui ont directement contacté le 119, puis le commissariat et la brigade de protection des mineurs, pour alerter de ces faits graves d’abus d’autorité. On ignore si le directeur impliqué a été mis en examen.

La protection judiciaire de la jeunesse est une direction du ministère de la Justice dont les missions résident dans la réinsertion sociale des jeunes délinquants et le suivi des mineurs en danger. Cette structure est répartie en plusieurs directions territoriales. Chaque direction territoriale se voit confier un certain nombre de fonctions, parmi lesquelles celles :

  • d’assister les magistrats et de contribuer à la mise en oeuvre des décisions du tribunal pour enfants (mesures éducatives, mesures de sureté, etc.) ;
  • de gérer et d’organiser les services et établissements du secteur public de la PJJ chargés d’appliquer les décisions judiciaires (unité éducative de milieu ouvert, centre éducatif fermé, etc.) ;
  • d’assurer un suivi éducatif des mineurs placés en détention ;
  • de participer aux politiques publiques en contribuant à la rédaction de texte portant sur les mineurs délinquants ou en danger.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *